Des parents perdent la garde de leur fille pour avoir refusé d'autoriser qu’elle change de sexe


En Finlande, les parents d’une jeune adolescente de 15 ans ont perdu la garde de leur fille après qu’ils aient refusé de lui permettre de changer de sexe.

Selon un rapport de Svenska Yle, les parents ont empêché la jeune fille de commencer des traitements hormonaux.

Les noms des personnes impliquées ont été modifiés et le pays de l'UE dans lequel les événements se sont produits a été supprimé de l'article original pour protéger l'identité de la famille.

Cependant, ce que nous savons, c'est qu'au cours de l’été 2017 après le départ de la famille à l'étranger, leur fille Nea a rencontré un nouveau groupe d'amis.

A la suite de ces rencontres, alors qu’elle était très féminine, elle a commencé à s’habiller comme un garçon et a affirmé qu’elle était née dans le mauvais corps.

Nea a ensuite exigé que ses parents Kari et Niina lui permettent de commencer un traitement hormonal et éventuellement une opération d'ablation des seins.

La demande a été refusée. Rapidement, l'un de ses amis a contacté la police avant de déposer plainte contre les parents.

Les documents montrent que les amis de Nea l’encourageaient à « rompre le contact avec ses parents » depuis le début.

Nea a été emmenée par les autorités et a passé quelques mois dans un orphelinat avant d'être autorisée à rentrer chez ses parents, qui envisageaient alors de retourner en Finlande.

Nea est ensuite retournée au poste de police avec une militante transgenre locale et la décision de lui permettre de commencer un traitement hormonal a été prise sans même que les parents aient été consultés.

Les parents de Nea ont finalement renoncé à essayer de reprendre la garde totale et disent maintenant qu'elle ne leur parle presque plus.

Ses parents ont regardé une vidéo de la jeune fille parlant à travers une caméra et disant : « Voici à quoi je ressemble six mois après que j’ai commencé à prendre de la testostérone. »

Elle a dorénavant développé une voix plus profonde, pris du poids et une pilosité plus importante. Ces changements sont « irréversibles ».

« Sans trop dramatiser, vous pouvez dire que, comme la voix, l'apparence et la personnalité changent, c'est comme s'ils avaient tué notre enfant », a déclaré la mère de la jeune fille.

Le nombre d'enfants souhaitant suivre un traitement de changement de sexe a explosé depuis que les médias et la culture ont commencé à faire de la politique identitaire transgenre.

Plus tôt cette année, il a été révélé que cinq personnes travaillant dans la seule clinique transgenre du NHS en Grande-Bretagne avaient été arrêtés après que des enfants de trois ans aient subi un traitement de changement de sexe inutile.

« Les cas à la clinique ont augmenté ces dernières années, avec 94 en 2010, passant à 2519 l'année dernière [en 2018], le plus jeune patient n'ayant que trois ans », a rapporté le Daily Mail.

D’où vient cette explosion soudaine ? Des enfants sont-ils contraints subrepticement de changer de sexe sous la pression sociale ?

Le débat mérite d’être lancé …


Source


Licence Creative Commons

Créé le 27/12/2019 à 10:11:05

Commentaires

Sur le même sujet

Card image cap
Un homme de 60 ans violemment attaqué à New-York par un gang

30/12/2019 à 10:54:17

Card image cap
Une femme kidnappée chez elle le jour de Noël

27/12/2019 à 10:12:36

Card image cap
Ted Bundy était un sadique dès sa plus tendre enfance

15/12/2019 à 16:21:21

Rechercher

Publicité

Twitter

Facebook

Boutique

Le consentement

Le fichier n'existe pas.

Aidez-nous !

Partenaire