La cour du Texas ordonne à un père d'élever son fils comme un transsexuel


Jeff Younger livre actuellement une bataille judiciaire contre son ex-femme. Dans ce procès, la justice doit déterminer si leur petit garçon s’identifie ou non comme une fille.

Jeff et son ex-épouse Anne Georgulas tentent de résoudre un différend parental concernant leur fils, James. Anne insiste sur le fait que James s'identifie comme une fille. Elle l'appelle Luna et envisage un traitement hormonal et éventuellement une chirurgie de changement de sexe dans le futur. Jeff rejette l'idée et dit que son fils est parfaitement à l'aise dans le fait d'être un garçon quand il est en sa présence. Les deux parents se battent en justice. Un tribunal a temporairement ordonné à Jeff de ne pas imposer une identité masculine à l'enfant.

Il est ainsi interdit à Jeff d’appeler son fils James devant toute personne qui le connaît en tant que fille, ce qui limite considérablement ce qu’ils peuvent faire ensemble, a-t-il déclaré.

« En gros, je ne peux pas aller à l’école. Je le tiens à l’écart de tous les amis qu’il pourrait avoir à l’école qui le connaissent comme étant une fille, et chez moi, je l’appelle James et j’utilise des pronoms masculins. Ce que je n’ai pas le droit de faire en ce moment, c’est d’essayer de le convaincre qu’il est en réalité un garçon », a-t-il déclaré.

La cour a exigé que Jeff, qui est un chrétien orthodoxe religieux, doit faire preuve de prudence lorsqu'il discute de sa foi avec son fils. Il lui est également demandé d’être prudent quant à l’apprentissage de James. Son père doit ainsi se comporter de manière décente, afin que ses paroles ne puissent être interprétées comme imposant une identité de genre masculine.

« J’ai même un peu peur de lire le Livre de la Genèse lorsque nous parcourons nos lectures bibliques après la Pâques », a-t-il déclaré. « J'ai donc eu beaucoup de difficulté à communiquer avec lui sur des questions religieuses et sur des choses fondamentales qu'il faudrait enseigner aux garçons, comme des questions relatives à la maîtrise de soi. »

« C’est très difficile pour moi de comprendre comment faire tout cela sans violer cet ordonnance»

Jeff a déclaré que James avait été mal diagnostiqué avec une dysphorie de genre et qu’il souhaitait simplement obtenir l'approbation de ses deux parents.

« Le tribunal nous a demandé de l’amener aux services sociaux et de laisser les garçons exprimer leurs préférences », a déclaré Jeff. « Et ce que James a dit était : il veut être une fille chez sa mère et un garçon chez son père. Il veut fondamentalement que ses deux parents l'aiment. »


Source


Licence Creative Commons

Créé le 03/11/2019 à 10:27:43

Commentaires

Sur le même sujet

Card image cap
Sur Instagram, des modèles se suicident à cause des likes

01/12/2019 à 10:22:19

Card image cap
Une discothèque attaquée à la machette par plusieurs personnes

25/11/2019 à 23:06:36

Card image cap
Un homme se faisant passer pour un chauffeur de taxi viole des femmes en Belgique

25/11/2019 à 23:04:28

Rechercher

Publicité

Twitter

Facebook

Aidez-nous !

Partenaire