L’État Islamique s’apprêterait à attaquer l’Europe de nouveau


Un nouveau rapport prévient que l’État Islamique est en train de se réorganiser et de planifier des attaques qui pourraient être « encore plus dévastatrices » en Occident.

Le groupe terroriste islamique s'est dispersé après l'effondrement de ses bastions en Syrie et en Irak, mais plutôt que d'être éliminé, il est resté mobiliser et s’est formé sous la forme de cellules dormantes.

L'Institut pour l'étude de la guerre basé à Washington a déclaré que l’organisation terroriste était prête à riposter et que ces attaques « pourraient être plus rapides et encore plus dévastatrices».

En Irak, l’État Islamique est déjà en train de reprendre progressivement le contrôle.

Le rapport met en garde : « L’État Islamique a systématiquement éliminé les chefs de village et les civils ayant coopéré avec les forces anti-EI. »

« Il a réimposé des taxes sur les populations locales dans ses zones de soutien historiques, déplaçant des civils et contrôlant de facto de petites zones de terrain en Irak. »

Selon le rapport, l’État islamique a eu recours à la guérilla classique pour étoffer ses ressources.

Il poursuit : «L’État Islamique a délibérément retiré et relocalisé un grand nombre de ses combattants et de leurs familles. »

« Ses forces sont maintenant dispersées dans les deux pays et mènent une insurrection efficace. »

« L’État Islamique a également conservé un réseau financier mondial qui a financé sa transition vers une insurrection et a réussi à conserver suffisamment d'armes et d'autres fournitures dans des systèmes de tunnels et dans d’autres zones de soutien afin d'équiper sa force insurrectionnelle régénérée. »

Abou Bakr al-Baghdadi, le dirigeant de l’État islamique, prévoit une nouvelle vague d'attaques.

L’étude nous indique : « Le ralentissement des actions de reconquête du terrain, initiées par le président Obama et poursuivies par le président Trump, a donné au groupe suffisamment de temps pour planifier et préparer la prochaine phase de la guerre. »

Des attaques encore plus dévastatrices que celles de sa campagne de 2014 sont possibles.

« Ses provinces extérieures, en dehors de l'Irak et de la Syrie, apportent des ressources à son insurrection dans ces pays tout en donnant à l'organisation un nouvel élan mondial. »

« Sa reconstitution réussie d'un califat physique en Irak et en Syrie produirait de nouvelles vagues d'attaques en Europe et légitimerait dangereusement le récit de la victoire inévitable à long terme de l’État islamique. »


Source


Licence Creative Commons

Créé le 02/07/2019 à 19:40:40

Commentaires

Sur le même sujet

Card image cap
Suède – Une jeune femme attachée et violée par 10 hommes

05/08/2019 à 06:45:11

Card image cap
Des enfants kidnappés en Afrique pour des rituels vaudous

05/08/2019 à 06:41:55

Card image cap
Malaisie - Une catcheuse en hijab fait sensation !

30/07/2019 à 23:05:00

Rechercher

Publicité

Twitter

Facebook

Aidez-nous !

Partenaire