Argentine – Une enfant violée tombe enceinte


Une fillette de 11 ans, violée par le compagnon de sa grand-mère, a été contrainte d'accoucher par césarienne après s'être vu refuser un avortement.

L'enfant a été violemment attaqué par cet homme âgé de 65 ans. A la suite de cet horrible viol, la jeune enfant est tombée enceinte. Elle avait plaidé sa cause auprès des services de santé de la province de Tucumán, dans le nord de l'Argentine, en expliquant qu'elle souhaitait « que cette chose que ce vieil homme a mis en moi soit sortie ».

L’avortement est censé être légal dans cette nation sud-américaine en cas de viol ou de danger pour la santé de la mère.

Cependant, les responsables n’auraient pas été en mesure de déterminer le tuteur légal de la fille afin de pouvoir donner son consentement à la procédure.

La fillette avait récemment été confiée à sa grand-mère.

Sa mère a soutenu la demande d'avortement mais les autorités n'ont pas reconnu son consentement, car elle n'était pas non plus la tutrice officielle.

Lorsque la demande de la fillette de 11 ans a finalement été acceptée, après environ cinq semaines de retard, elle était enceinte de 23 semaines.

Certains des médecins ont ensuite refusé de pratiquer l'avortement, en raison de leurs convictions personnelles, affirmant qu'elle était trop avancée dans sa grossesse, a rapporté la BBC.

Les médecins ont finalement pratiqué une césarienne, affirmant qu'un avortement aurait été trop risqué.

Le bébé est né vivant mais ne devrait pas survivre.

L’affaire de la fillette a relancé un débat sur l’avortement en Argentine, légalisé au cours des 14 premières semaines de grossesse en 2014.

L’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty International a qualifié le cas de cette jeune fille de « torture ».

Erika Guevara-Rosas, directrice pour les Amériques chez Amnesty International, a déclaré dans un communiqué :

« Forcer une jeune fille de 11 ans à avoir recours à une césarienne d'urgence qui aurait pu être évitée est une injustice cruelle qui inflige un tel préjudice psychologique et physique à l'enfant et qui pourrait constituer un acte de torture en vertu du droit international. »


Source


Licence Creative Commons

Créé le 26/05/2019 à 11:22:22

Commentaires

Sur le même sujet

Card image cap
Une mère démoniaque étrangle ses deux fils adolescents

09/11/2019 à 09:30:02

Card image cap
Une mère de famille tournait des films pornos avec ses enfants

09/11/2019 à 09:26:30

Card image cap
Victime d’un viol, elle est violemment attaquée par des activistes pro avortement

03/11/2019 à 10:49:13

Rechercher

Publicité

Twitter

Facebook

Aidez-nous !

Partenaire