Les royalistes seront bien présents aux élections européennes de 2019


En 2019, les citoyens français éliront les 79 députés européens représentant la France au Parlement européen. Outre les partis politiques traditionnelles et républicains, les royalistes ont décidé de participer au scrutin. En effet, le 3 octobre 2018, Robert de Prévoisin, l’un des dirigeants de l’Alliance Royale, a publié un long message en ce sens sur Facebook :

L'assemblée des membres actifs présents à la 14èmeuniversité d'été, confirme les directives générales établies lors de l'assemblée générale de septembre 2017. L'Alliance royale poursuit son action dans le cadre de l'article 3 de ses statuts ; à savoir mettre dans le débat politique et médiatique l'institution monarchique.

Donc nous participerons aux élections européennes de 2019 en dépit de la perversité gouvernementale qui impose une liste pour cette élection au lieu des 8 listes qui était le lieu commun de cette élection. La stratégie étant d'évacuer les petites listes qui empêchent les grands partis de jouer en toute quiétude leur partition de l'alternance gauche-gauche.

Nous affirmerons nos positions développées dans le livre de notre doctrine ; « Royalisme aujourd'hui » ! dont je dispense des extraits.

L'union européenne, qui préfigure un État est rejeté. L'Europe et la francophonie constituent les espaces de coopération de notre pays. L'héritage chrétien de l'Europe est réaffirmé.

L'Alliance royale considère qu'il faut affirmer notre souveraineté face aux mouvements européistes et mondialistes tout en restant résolument attachés à nos espaces naturels de coopération :

L'Union européenne, et toute idée de Constitution , qui préfigure un État, sont donc rejetés. La France doit sortir de l'UE et retrouver la maîtrise de ses lois, de sa monnaie et de sa politique étrangère.

L'Europe est un « espace naturel de coopération ». L'Alliance royale propose de s'en tenir à des initiatives de coopération européenne, pour mener des politiques communes, principalement dans trois domaines : la sécurité, l'environnement et l'économie. … Dans cette perspective, les instances européennes ne contraignent plus les états, mais ont pour mission de mettre en œuvre leurs directives.

La francophonie est le second espace de coopération : elle est rattachée au ministère des affaires étrangères. La France y assure une présence culturelle, des alliances économiques et militaires, et contribue à la formation des élites. Les investissements dans les pays francophones permettent à la fois de renforcer les liens francophones et inverser les flux migratoires.

Reconquérir nos libertés, passe par notre souveraineté ! « liberté de notre Nation ».

Spot de campagne, de l'Alliance Royale, pour les élections européennes 2019


Source


Licence Creative Commons

Créé le 25/05/2019 à 00:18:27 / Modifié le 25/05/2019 à 00:18:48

Commentaires

Sur le même sujet

Card image cap
Le gouvernement suédois veut bannir d’anciens symboles vikings jugés racistes

30/05/2019 à 07:08:09

Card image cap
Pour un ancien député, il faut limiter les naissances pour accueillir les migrants

26/05/2019 à 11:20:51

Card image cap
Sciences Po Paris : des réunions interdites aux blancs et aux hétérosexuels

19/05/2019 à 15:16:29

Rechercher

Publicité

Twitter

Facebook

Aidez-nous !

Partenaire