Le Sultanat de Brunei va condamner à mort les homosexuels et amputer les voleurs


Le Sultanat de Brunei a décidé de grandement durcir son système législatif notamment à l’encontre des homosexuels. En effet, ces derniers pourraient être battus à mort ou lapidés simplement pour leurs préférences sexuelles.

Cette minuscule nation - située sur l’île de Bornéo, dans le sud-est de l’Asie - est en train de mettre en place un système de charia applicable aux sanctions pénales.

L’homosexualité était déjà illégale et passait par une longue peine d’emprisonnement à Brunei. Désormais, toute personne ayant des relations sexuelles avec des personnes du même sexe pourrait être condamnée à mort.

Mais ce n’est pas tout. Celles et ceux qui seront pris en train de voler se feront amputer la main droite pour une première infraction. Les récidivistes se feront, quant à eux, couper le pied gauche.

Ces sanctions - qui s’appliquent également aux enfants - figurent dans de nouveaux articles du Code pénal de la charia du Brunei et entreront en vigueur le 3 avril 2019.

Rachel Chhoa-Howard, chercheuse au Brunei chez Amnesty International, a déclaré : « Légaliser de telles peines cruelles et inhumaines est épouvantable. »

« Le Brunei doit immédiatement mettre un terme à ses projets d'appliquer ces sanctions cruelles et réviser son code pénal dans le respect de ses obligations en matière de droits de l'homme. »

« La communauté internationale doit condamner de toute urgence la décision du Brunei de mettre en pratique ces peines cruelles. »

Le sultan Hassanal Bolkiah a introduit pour la première fois les mesures strictes du Code pénal de la charia en 2014, imposant des amendes ou des peines de prison pour celles qui tombent enceinte hors mariage ou pour les habitants qui ne sont pas venus prier le vendredi.

En 2015, le Brunei a interdit les fêtes de Noël afin d'éviter de détourner, du droit chemin, les citoyens musulmans.

Cependant, des lois visant les homosexuels avaient été suspendues à la suite de manifestations internationales, notamment le boycott du Sultan’s Beverley Hills Hotel situé en Californie.

Cette fois-ci, le monarque est sur le point de mettre en œuvre cette nouvelle législation, qui, a-t-il dit précédemment, doit être considérée comme une « directive spéciale » de Dieu.

Phil Robertson, de Human Rights Watch, a déclaré que le Brunei deviendrait le seul pays de l'Asie du Sud-Est à punir de mort les homosexuels.

Il a averti qu'il « va rapidement conduire le pays vers le statut de paria des droits de l'homme aux yeux des investisseurs étrangers, des touristes et des agences internationales ».

Photo : Hassanal Bolkiah, le sultan de Brunei, lors de sa visite au Pentagone en décembre 2002


Source


Licence Creative Commons

Créé le 31/03/2019 à 10:55:40

Commentaires

Sur le même sujet

Card image cap
Des enfants kidnappés en Afrique pour des rituels vaudous

05/08/2019 à 06:41:55

Card image cap
Malaisie - Une catcheuse en hijab fait sensation !

30/07/2019 à 23:05:00

Card image cap
L’État Islamique s’apprêterait à attaquer l’Europe de nouveau

02/07/2019 à 19:40:40

Rechercher

Publicité

Twitter

Facebook

Aidez-nous !

Partenaire