Une société du Wisconsin injecte des puces RFID dans les mains de leurs employés


La société de technologie du Wisconsin baptisée Three Square Market a injecté, au cours de l’année écoulée, des micropuces RFID de leur propre fabrication à 80 de leurs employés, nous apprend le MIT Technology Review.

L'implant, qui a la taille d'un grain de riz, utilise la technologie NFC (Near Field Communication), également utilisée dans les cartes de crédit, les cartes de débit, les porte-clés et les smartphones. Cette technologie est considérée comme « passive », ce qui signifie que la micropuce stocke des données qui peuvent être lues par d’autres appareils mais ne peuvent pas lire les données elles-mêmes

Les applications utilisant cette technologie sont incroyablement simples : elles permettent, entre autres, de déverrouiller des portes, de payer, de fournir aux premiers intervenants des informations médicales détaillées en cas d'urgence. Les possibilités sont infinies.

« Cela fait tout simplement partie de ma routine », a déclaré le vice-président des finances, Steve Kassekert, qui affirme avoir été décontenancé lorsque le lecteur RFID du distributeur automatique est tombé en panne il y a quelques mois.

Bien sûr, l’article évoque les préoccupations relatives à la sécurité. En effet, une personne qui disposerait d’un lecteur RFID pourrait voler des informations personnelles et sensibles présentes dans la puce. Mais Patrick McMullan, PDG, souligne que « des informations personnelles similaires pourraient également être volées dans votre portefeuille ».

Sauf que dans ce genre de puce il est possible de stocker beaucoup plus d’informations que dans un portefeuille …


Source


Licence Creative Commons

Créé le 21/10/2018 à 11:31:39

Commentaires

Rechercher

Twitter

Publicité

Facebook

Partenaire