Un monde sans sexe : les bébés bientôt fabriqués en laboratoire ?


Un auteur futuriste affirme qu'à l'avenir les bébés seront conçus et élevés en laboratoire. Le sexe, indispensable à la procréation, deviendrait ainsi progressivement obsolète.

Henry Greely, auteur futuriste et professeur de droit à l'université de Stanford, explique que les futurs parents pourront choisir leur enfant dans un catalogue « d'embryons créés artificiellement » en sélectionnant des critères tels que l'intelligence, le physique et peut-être même la couleur des yeux.

« La majorité des bébés de personnes ayant une bonne couverture santé seront conçus de cette façon », dit-il.

Pour le scientifique, il est plausible que, dans le futur, les parents puissent simplement acheter des embryons disponibles dans le commerce à partir d'un « catalogue de bébés ».

Ce sera littéralement comme créer un personnage dans certains jeux-vidéos populaires. Cette funeste prédiction n'est pas sans rappeler l'ouvrage « Le meilleur des mondes » de l'auteur Aldous Huxley. Dans ce livre, l'auteur décrit l'avenir d'une humanité dirigée par des cercles d'élite. Dans ce monde, des humains sont créés artificiellement en masse. Une fois adulte, ils deviennent les esclaves du puissant gouvernement mondial. En outre, chaque être est conditionné afin que chacun suive une morale commune.

Dans le premier chapitre du roman voici ce qu'on peut lire :

« Au Procédé Bokanovsky », répéta le Directeur, et les étudiants soulignèrent ces mots dans leurs calepins. Un œuf, un embryon, un adulte, -c’est la normale. Mais un œuf bokanovskifié a la propriété de bourgeonner, de proliférer, de se diviser : de huit à quatre-vingt-seize bourgeons, et chaque bourgeon deviendra un embryon parfaitement formé, et chaque embryon, un adulte de taille complète. On fait. ainsi pousser quatre-vingt-seize êtres humains là où il n’en poussait autrefois qu’un seul. Le progrès. La bokanovskification, dit le D.I.C. pour conclure, consiste essentiellement en une série d’arrêts du développement. Nous enrayons la croissance normale, et, assez paradoxalement, l’œuf réagit en bourgeonnant. »

La société décrite dans Le Meilleur des Mondes est un état mondial, dans lequel la guerre a été éliminée et où le premier but des dirigeants est à tout prix d'empêcher leurs sujets de créer des problèmes. « Ce qu'ils réalisent par (entre autres méthodes) légaliser un certain degré de liberté sexuelle (rendu possible par l'abolition de la famille) qui protège pratiquement tous les habitants de ce nouveau monde contre toute forme de tension émotionnelle destructrice (ou créatrice). »

La science moderne nous entraîne-t-elle vers un monde apocalyptique décrit autrefois par les plus grands auteurs de science-fiction ?



Lire

Des étudiants d'une universitaire exige la suppression des auteurs blancs dans un cours universitaire


Les étudiants du Reed College à Portland, dans l'Oregon, exigent le retrait des auteurs blancs et européens d'un cours de sciences humaines obligatoire.

Le Reed College a cédé aux manifestants étudiants en avril après qu'ils aient exigé que les auteurs blancs soient retirés du cours baptisé « Humanities 110 » de l'université. Dorénavant, le cours se concentrera principalement sur les auteurs antiques méditerranéens.

Les professeurs du Reed College ont répondu avec confusion à l'allégation selon laquelle le cours Humanities 110 était « trop blanc ». « L'idée que Hum 110 est un cours 'blanc' est très étrange pour moi », a récemment déclaré Jay Dickson, professeur d'anglais au magazine de l'établissement. « Cela présuppose que nos catégories raciales contemporaines sont intemporelles. »

Malgré les changements, les militants étudiants sont toujours préoccupés par le fait que la présence d'œuvres grecques et romaines suggère que ces œuvres sont supérieures à toutes les œuvres qui ont suivi.

« En conséquence, le premier semestre du cours Humanities 110 deviendra réellement moins diversifié qu'auparavant, parce que tous les textes non-blancs seront enseignés après les auteurs grecs et romains, au cours du second semestre », ont écrit les étudiants. « Les étudiants de première année recevront toujours le message que l'apprentissage de la culture blanche est plus important et fondamental pour une éducation universitaire. »

Le Reed College est réputé pour son esprit de « justice sociale ». En novembre 2017, les élèves de l'école avaient été critiqués après avoir déclaré que le célèbre sketch de Steve Martin, donné lors du Saturday Night Live, était raciste.

Photo : AFP



Lire

Rechercher

Twitter

Publicité

Partenaire