Filtre : Religion

Une artiste se dénude devant le sanctuaire de Lourdes


Deborah de Robertis, une performeuse franco-luxembourgeoise, a été arrêtée après s’être exhibée nue devant le sanctuaire de Lourdes. Elle sera jugé en 2019 au tribunal correctionnel de Tarbes.

Le 31 août 2018, la jeune femme de 34 ans s’était montrée nue les mains jointes et la tête couverte d’un voile bleu devant la fameuse grotte où la Vierge Marie est apparue à Bernadette Soubirous en 1858.

Scandalisées des personnes sont intervenues pour cacher sa nudité et appeler la police.

Cette performance a été publiée sur YouTube avant que la vidéo ne soit supprimée. L’artiste a rapidement dénoncé la censure du site.

Les responsables du sanctuaire ont porté plainte et ont condamné « cet acte d’exhibitionnisme » dans un communiqué :

« Nous avons appris qu’il s’agissait d’un acte prémédité, lié à une démarche prétendument artistique […]. Nous déplorons un tel mépris de la conscience religieuse et de la liberté de culte. Nous exprimons tous nos regrets aux pèlerins présents, et en particulier aux familles accompagnant des enfants. »



Lire

L’État Islamique menace d’attaquer au couteau les festivals musicaux et les concerts


Peu de temps après le premier anniversaire de la tuerie de masse qui visait un concert en plein air sur le Strip de Las Vegas, un groupe de médias pro-ISIS a publié une affiche en ligne menaçant d’attaquer au couteau les spectateurs présents lors d’événements musicaux.

Les précédents communiqués de Remah Media Production comprenaient une affiche montrant un djihadiste se tenant devant un paysage urbain menaçant « l'Amérique somnolente ». Une autre nous montre des djihadistes se tenant devant un bâtiment législatif non identifié, promettant que « vous goûterez bientôt une agonie ». Le groupe a également publié des vidéos ou des chansons dont l’objectif est d’inspirer les terroristes.

Dans une nouvelle affiche, on peut voir un djihadiste vêtu d'un costume. Il se tient avec un grand couteau dans le dos, derrière des spectateurs dont l'attention est fixée sur la scène.

« Attendez nos surprises », prévient le texte, signé « État islamique ».

En mai 2017, un kamikaze revendiqué par l’État islamique a tué 22 personnes qui quittaient un concert d'Ariana Grande au Manchester Arena au Royaume-Uni. Depuis le 1er octobre 2017, et un massacre perpétré lors d'un festival de musique country, ISIS revendique et idolâtre le tireur Stephen Paddock, encourageant les futurs terroristes à s’inspirer de sa tactique.



Lire

Rechercher

Twitter

Publicité

Partenaire