Filtre : Monde

Un femme force son fils et ses amis à violer et à tuer sa belle-fille


La police indienne a arrêté une femme et quatre autres personnes après que sa belle-fille de neuf ans ait été violée, assassinée et violemment mutilée.

Le corps décomposé de l'enfant a été retrouvé mardi caché derrière des buissons à environ un kilomètre de chez elle, dans le district de Baramulla, au Cachemire indien, a indiqué la police.

Son père avait signalé sa disparition 12 jours plus tôt. La police a déclaré que la femme, âgée de 36 ans, était jalouse de sa belle-fille que son mari avait eu avec sa deuxième épouse. Le 24 août 2018, elle avait emmené la jeune fille dans une zone boisée.

Là-bas, elle avait envoyé son propre fils de 14 ans et deux de ses amis âgés de 14 et 19 ans pour violer à tour de rôle la pauvre enfant.

La belle-mère est accusée d'avoir alors étranglé la fille pendant que son fils frappait l'enfant à la tête avec une hache.

Son ami avait apporté de l'acide de batterie de voiture de chez lui afin d’asperger le corps de l’enfant. Une autre amie lui a arraché les yeux avant de jeter le corps dans les buissons.

Un homme de 28 ans a également été arrêté dans le cadre de cette affaire.

« Son état physique et l’analyse médico-légale préliminaire ont confirmé tous ces faits », a déclaré un communiqué de la police publié mardi.

Le surintendant de la police locale, Imtiyaz Hussain, a déclaré à l'AFP que les adolescents coupables avaient avoué le crime et corroboré séparément les faits lors de leurs interrogatoires respectifs.

« Ils seront envoyés dans un foyer pour mineurs et traités conformément à la loi sur les mineurs de l’État », a déclaré Hussain.



Lire

L’État Islamique menace d’attaquer au couteau les festivals musicaux et les concerts


Peu de temps après le premier anniversaire de la tuerie de masse qui visait un concert en plein air sur le Strip de Las Vegas, un groupe de médias pro-ISIS a publié une affiche en ligne menaçant d’attaquer au couteau les spectateurs présents lors d’événements musicaux.

Les précédents communiqués de Remah Media Production comprenaient une affiche montrant un djihadiste se tenant devant un paysage urbain menaçant « l'Amérique somnolente ». Une autre nous montre des djihadistes se tenant devant un bâtiment législatif non identifié, promettant que « vous goûterez bientôt une agonie ». Le groupe a également publié des vidéos ou des chansons dont l’objectif est d’inspirer les terroristes.

Dans une nouvelle affiche, on peut voir un djihadiste vêtu d'un costume. Il se tient avec un grand couteau dans le dos, derrière des spectateurs dont l'attention est fixée sur la scène.

« Attendez nos surprises », prévient le texte, signé « État islamique ».

En mai 2017, un kamikaze revendiqué par l’État islamique a tué 22 personnes qui quittaient un concert d'Ariana Grande au Manchester Arena au Royaume-Uni. Depuis le 1er octobre 2017, et un massacre perpétré lors d'un festival de musique country, ISIS revendique et idolâtre le tireur Stephen Paddock, encourageant les futurs terroristes à s’inspirer de sa tactique.



Lire

Rechercher

Twitter

Publicité

Partenaire