Filtre : Fait divers

L'Inde instaure la peine capitale pour les violeurs d'enfants


Le gouvernement Indien a récemment pris une décision qui ne manquera pas de faire parler. En effet, il vient d'approuver l'instauration de la peine de mort pour les auteurs de viol sur des enfants de moins de 12 ans.

Narendra Modi, le premier ministre du pays et son gouvernement ont décidé que, désormais, les coupables de viols sur des enfants de moins de 12 ans seront condamnés à mort tandis que les peines seront « plus lourdes » dans les affaires où les jeunes filles victimes ont moins de 16 ans.

Cette décision a été prise dans un contexte d'urgence suite à une affaire qui secoue le pays depuis plusieurs semaines. En janvier 2018, Asifa Bano, une fillette de confession musulmane âgée de 8 ans, a été enlevée, droguée, séquestrée pendant 5 jours, violée puis tuée dans l’État du Jammu-et-Cachemire.

Après enquête, la police a conclu que cet acte abominable avait pour but de terrifier la communauté de bergers musulmans des Bakarwals et ainsi les forcer à quitter cette région majoritairement hindoue.

Parmi les 8 suspects interpellés, on retrouve des policiers et un gardien de temple hindou. Ces derniers ont tous plaidé coupable.



Lire

Un festival nazi en Allemagne pour fêter l'anniversaire de Hitler


Des centaines de néonazis se sont rassemblés dans l'est de l'Allemagne pour participer à un festival de rock d'extrême droite dont le but était de célébrer l'anniversaire d'Adolf Hitler.

Le festival d'extrême droite « Schild und Schwert » s'est déroulé dans la ville frontalière polonaise d'Ostritz du 20 avril au 21 avril 2018, malgré de nombreuses protestations.

Le dictateur nazi Adolf Hitler est né en Autriche le 20 avril 1889.

Des produits consacrés à l'extrême-droite étaient mises en vente dont des T-shirts avec des slogans tels que « J'aime HTLR ».

Un panneau portant l'inscription « Aryan brotherhood » (« Fraternité Aryenne ») et une affiche du parti national-démocrate d'extrême-droite qui protestait contre les migrants venus en Allemagne depuis la mi-2015 étaient visibles.

Les policiers étaient présents en force, effectuant des contrôles sur les routes près du festival et de la gare.

Ils ont dit qu'ils avaient arrêté un homme de 31 ans qui avait crié « Heil Hitler ».

L'Allemagne a des lois strictes sur les discours de haine et l'exposition de symboles liés à Hitler et aux nazis.

Pour contrer cet événement, un « festival pour la paix » avait lieu sur la place du marché d'Ostritz, afin de protester contre l'extrême droite.

Les autorités ont été incapables d'empêcher le concert de se produire parce qu'il se déroulait sur une propriété privée. Toutefois, l'alcool a été complètement interdit.

Michael Kretschmer, premier ministre de l’État de Saxe dans l'est du pays où se trouve Ostritz, a déclaré que les habitants et les églises avaient organisé le festival pour la paix de leur propre chef.

Il a ajouté : « La lutte contre l'extrémisme est une réussite quand elle vient directement de la société. »



Lire

Rechercher

Twitter

Publicité

Partenaire